Amicale Sidecariste Région Occitanie



 
AccueilSiteFAQS'enregistrerConnexion

Spilo%20Photos
ASF%20SITE%20et%20INFO






Qui est en ligne ?
Il y a en tout 9 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 9 Invités :: 1 Moteur de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 50 le Mer 22 Oct - 19:11

Partagez | 
 

 TOURIST TROPHY 2017

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
cobra81

avatar

Messages : 890
Date d'inscription : 31/01/2012
Localisation : Lautrec

MessageSujet: Re: TOURIST TROPHY 2017   Jeu 20 Juil - 14:23

Revenir en haut Aller en bas
Oliv

avatar

Messages : 225
Date d'inscription : 04/02/2012
Age : 56
Localisation : Ste GEMME (81)

MessageSujet: Re: TOURIST TROPHY 2017   Mar 11 Juil - 12:20

Un petit bug dans mon détail des dépenses... affraid
C'est une dizaine de week-ends qu'il suffit d'économiser pour pouvoir aller au TT...

La dépense est importante, c'est vrai, mais si tu te passes de 20 week-ends à 200 balles, tu peux te payer 15j de vacances inoubliaux...

Cobra, tu ouvres un centre d'accueil cet été ?  alien
Comment fait-on pour les inscriptions ?
Revenir en haut Aller en bas
cobra81

avatar

Messages : 890
Date d'inscription : 31/01/2012
Localisation : Lautrec

MessageSujet: Re: TOURIST TROPHY 2017   Lun 10 Juil - 14:02

coucou

C'est sur que tout à un prix, du moment qu'on s'éclatent....!!!!  GAZ...!! Quand on sera plus là........ lol!


Au fait, si tu a croisé des Pays de la Loire là bas, vous avez du en croiser deux, qui viennent passer des vacances à Lautrec mi -Septembre, devine chez qui ??    lol!
Revenir en haut Aller en bas
le-père-hugues

avatar

Messages : 392
Date d'inscription : 31/01/2012
Age : 60
Localisation : saint sulpice tarn

MessageSujet: Re: TOURIST TROPHY 2017   Jeu 6 Juil - 19:29

2500 euros à deux pour un trip exceptionnel , c'est faisable: On peut bien faire ça une fois dans sa vie!
Le fric on le dépense souvent plus connement!
Revenir en haut Aller en bas
Oliv

avatar

Messages : 225
Date d'inscription : 04/02/2012
Age : 56
Localisation : Ste GEMME (81)

MessageSujet: Re: TOURIST TROPHY 2017   Jeu 6 Juil - 9:54

Saison 1 épisode final!!!

Les sacrées pépètes,

Le sujet sensible qui freine souvent l'élan de beaucoup d'entre nous...
Comme nous préparions le projet depuis une paire d'année, nous avons pu approfondir la question dépenses et évité quelques pièges en réservant un maximum de choses à l'avance (hôtels, camping)

Concrètement, voici la liste des frais engendrés:
Essence: 3800 bornes à 1.4€ et 8l/100 de moyenne : 300€
Autoroutes : 100€, les voies rapides Anglaises sont toutes gratuites.
Ferry Dieppe Newhaven A/R : 230€, soit le prix d'une traversée avec une bécane sans artifice latéral
Ferry Liverpool Douglas, Douglas Heysham : 470€, soit le prix d'une traversée voiture !
Bouffe/courses diverses : 650€
Hôtels : 6x55€ de moyenne : 330€
Camping : 10x12€, 120€
Divers (entrées stands, bars, transports...) 140€
Souvenirs (Déguisements TT, babioles inutiles...) : 120€
Total, en gros 2500 roros, pour 17 jours dans un certain confort. J'ai discuté avec des sidecaristes des Pays de la Loire qui ont bouclé le séjour avec ~1500€, mais dans des conditions beaucoup plus précaires, d'autres ont craqué 4000€ en louant en dur sur l'île...

Option financière non répertoriée: 45€ de don à l'état pour un malheureux 98 en Normandie...

Il y a aussi les achats pour le TT qui vont resservir, tente gonflable (génial), table "rouleaux", caméra qui m'a permis de foirer des gigaoctets de film, mais d'où j'ai pu extraire de belles prises...

Bref, le jeu en vaut vraiment la chandelle, le TT est quelque chose de féerique pour un passionné de moto, nous avons vécu 11 jours sur une planète ou la bécane est reine, vraiment génial !!!
alien
La dépense est importante, c'est vrai, mais si tu te passes de 20 week-ends à 200 balles, tu peux te payer 15j de vacances inoubliaux...
lol!

Quelques photos du musées de Surby :

Sumbeam 500 1955:


Pas ce qu'ils ont fait de mieux avec une BM:


1/2 Vincent attelée


Vue d'ensemble d'un des 2 niveaux 2 du musée :


Vincent entière


Engins que tout passionné aimerait découvrir dans la grange pourrie de la ferme qu'il vient d'acquérir...


Quelques clichés d'une autre planète :

Panneau à l'embarquement à Douglas :


Magasin de TTshirts à Douglas


Comment les Anglais ont résolu leur problème de parking auto sur le port de Newhaven :


TT gratte !


Comment les Mannois voient la moto verte :


Panneautage sympathique à côté de camping


Sur l'île de Man, la vitesse n'est pas limitée en dehors des patelins, par contre, le casque est obligatoire partout !


Et voilà !!!!!!!!


J'allais oublier, merci à Flatouille pour ses bons services rendus lol!


Je posterai quelques vidéos sauvées...

FIN
Revenir en haut Aller en bas
gdsjean
Admin
avatar

Messages : 841
Date d'inscription : 29/01/2012
Age : 61
Localisation : Foret de Sivens

MessageSujet: Re: TOURIST TROPHY 2017   Mar 4 Juil - 12:46

Bravo Olivier tu ferait un super reporter, en cas ou tu te retrouve chômeur, penses-y lol!


Quand tu es mort c'est pour les autres que c'est durQuand tu es con c'est pareil ...
Revenir en haut Aller en bas
http://sidecar-occitanie.forumgratuit.org
cobra81

avatar

Messages : 890
Date d'inscription : 31/01/2012
Localisation : Lautrec

MessageSujet: Re: TOURIST TROPHY 2017   Mar 4 Juil - 6:24

coucou

alien  La rédaction, et toute cette histoire....!!!

Allez comme tu a économisé sur la batterie, pour moi ce sera une 1664 pêche avec une clope.......
Revenir en haut Aller en bas
seb31

avatar

Messages : 283
Date d'inscription : 08/04/2014
Age : 40
Localisation : Le Gers

MessageSujet: Re: TOURIST TROPHY 2017   Lun 3 Juil - 21:01

Merci Oliv' pour ce chouette récit
Revenir en haut Aller en bas
Oliv

avatar

Messages : 225
Date d'inscription : 04/02/2012
Age : 56
Localisation : Ste GEMME (81)

MessageSujet: Re: TOURIST TROPHY 2017   Lun 3 Juil - 18:36

2 épisode d'un coup ! ils ce sont décarcassé la rondelle mes scénaristes !  lol!

Saison 1, épisode 7 :

Retour (snif…)


8 juin, le départ du ferry pour l’Angleterre est programmé à 7h30 du matin, sous la pluie comme pour notre arrivée sur l’île… Ce qui veut dire 5h30 au port ! Vu le bazar à plier et la météo défavorable, ma grenouille a eu une idée géniale pour ne pas stresser à 3h du mat : Le prêt d’une tente pour notre dernière nuit. Pas de souci pour le staff du camping avait ce qu’il fallait ! Nous avons donc plié et chargé la mule le vendredi 7 après-midi, juste avant 18h et les premières gouttes d’une pissée qui dura toute la nuit… comme à l’aller, 2h d’attente plus qu’humides avant de monter à bord, et enfin nous avons pu profiter d’une bonne boisson chaude confortablement installés. Le ferry est plein comme un œuf, pas glop, c’est la galère pour tout… la queue partout… Débarquement à Heysham, à 150 km au nord de Liverpool, et gaz vers le Pays de Galles que  nous avons choisi de traverser pour rejoindre le sud. Une étape était programmée à Llandindrod, au milieu du pays. Les 3 premières heures de route étaient plutôt merdiques, grosse circulation, petite pluie… Puis, tout s’est arrangé, le temps s’est mis au beau, les routes Galloises sont de bonne qualité, peu fréquentées  et traversent de belles campagnes semi montagneuses.  Nous avons donc fait étape dans un chouette hôtel, dans une bien jolie petite ville : Llandindrod, ils aiment bien commencer les noms de ville avec 2 L dans le coin. Super accueil sur place, petit plus, quand j’ai demandé si je pouvais garer le side dans un parking fermé, il m’a proposé son garage personnel, Impec, pas besoin de décharger le bazar !

9 juin, go pour le sud jusqu’à la côte que l’on a longé jusqu’au sud de Londres ou j’avais réservé notre dernière nuit en Angleterre dans la campagne à quelques km de Newhaven d’où nous embarquerons le lendemain pour Dieppe. Beau temps toute la journée, mais moyenne horaire catastrophique sur les routes étroites, pourries et bondées ! Vivement la France ! Super nuit dans une auberge de jeunesse, ancienne grosse ferme rénovée avec gout dans chouette environnement, seul point négatif, elle est implantée au bord d’une route très passante.

10 juin, embarquement à 9h, donc 7h30 sur place pour le contrôle. Tout est Ok, même le temps ! 4 heures de traversée dans un calme… ferry à ½ plein, quasiment pas de motard,  belle sieste en prévision de l’étape du jour : Pas compliqué, départ de Dieppe à 14h, arrivée à la maison 1h du matin, 1000 bornes plus bas. Côté acclimatation, pas top : nous avons quitté Douglas à 10°, déjà mal dormi en Angleterre à 20°, mais que dire su Tarn à 30° ? Il nous a fallu quelques jours pour reprendre nos bonnes vieilles habitudes…

Saison 1, épisode 8 :

La moto

La 1200GS/EML roadster avec la fourche EML est vraiment top sur bon goudron, d’une facilité et d’un confort que je ne connaissais pas en conduite side-car ! 1000 bornes de bonnes routes dans la journée, no problème. La position très droite sur une selle bien dessinée sied bien à mon corps fragile ! Le tête de fourche large de chez GIVI assure une protection suffisante, malgré des remous  assez importants quand il y a du vent latéral et au-delà de 120. Causons un peu roulage sur mauvais revêtement… là, c’est pas bon : les nids de poules, ça passe, les dos d’ânes, on accepte, mais les rainurages ou les défauts longitudinaux de bords de routes, c’est limite cata ! L’attelage suit tout, tel un chien de chasse mal dressé, la truffe au sol, qui change de piste dès qu’une nouvelle odeur se présente… On est tout le temps en train de corrigé la barre, l’ensemble se déportant parfois brutalement de quelques centimètres sans prévenir … Tout ça demande une attention particulière fatigante. Voilà pourquoi madame refuse de prendre le guidon ! J’ai demandé à un Ch’timi rencontré à Douglas ce qu’il pensait de son outil (c’est le même que le miens), Et bien il m’a donné les mêmes symptômes !
J’ai suivi quelques dizaines de km un Anglais en 1100XS attelé Watsonian, avec fourche trapèze ordinaire, sur des routes merdiques, et bien il bougeait bien moins que moi ! Il faut dire que je me coltinais toutes les plaques d’égouts et leurs rafistolages goudronneux dans le guidon, étant donné que je n’avais pas le panier du bon côté, moi !
Le plaisir et la facilité de conduite l’emportant assez aisément dans le temps de conduite global.

Côté conso, plutôt sympa la titine, moins de 7 litres/100  en vadrouille touristique jusqu’à 9l à 130 (vitesse réelle). J’ai atteint 10l avec le vent dans le pif sur l’autopista. Arrêt tous les 180 bornes maxi sur autoroute because réservoir de 20l. Sur nationales, 220 à 250 bornes maxi, mais je précise que je n’ai pas une conduite économique…
Conso huile : 0 ! flower

affraid Bug électrique à Douglas : Moi aussi j’ai eu mon heure de gloire sur le circuit de l’île, j’ai été l’attraction d’une rue pendant 15 bonnes minutes ! Explications : Il y a une barre métallique de clivage sous la selle, qui s’enclenche dans 2 ergots de part et d’autre de la batterie, afin de bloquer le siège contre le réservoir. Cette barre de 10mm de diamètre se trouve pile poil en dessus de la batterie, et une usure des ergots a fait descendre cette dernière jusqu’à toucher simultanément le + et le – et s’est mise à faire fondre tout ce qui était en plastique à proximité ! Une jolie fumée blanche accompagnée d’une odeur déstabilisante a soudainement obturé mon champ de vision… sans oublier une brutale montée de température côté séant… J’ai immédiatement coupé le contact, je me suis arrêté en plein croisement, et voyant qu’il n’y avait pas de flammes, j’ai ôté la selle et contemplé le barbecue improvisé. Plus d’isolant autour des cosses, pas mieux sur quelques centimètres sur les fils environnants, ni sur la protection plastique de la barre incriminée ! Gros coup de bol, malgré le gros court jus franc, la batterie n’a pas rendu l’âme ! J’ai donc recréé les isolants avec un rouleau de scotch étirable, sans plaindre l’épaisseur, et tout a tenu jusqu’à la maison tel quel. J’ai quand-même tout recontrôlé quelques fois…
alien
Le 1200 flat ne correspond pas vraiment à ma philosophie  du side-car, mais il a je ne sais quoi de très attachants… peut-être le fait de se faire plaisir dans les limites des vitesses autorisées… ou simplement la douceur d’utilisation… je pense que je vais encore le tester sur d’autres périples.


Le Manx Museum de Douglas


Loco pour le sud de l'île


Forgeron qui fabrique des souvenirs uniques


Train qui dessert la montagne


les 2 trains qui assurent les navettes du sud de l'île


La cabine de pilotage du "Snaefel", train électrique d'autrefois


Nous n'étions pas seuls pour embarquer à Douglas


Ferry première couche


Ferry deuxième couche


Une idée de la langue Galloise


Notre bel hôtel au coeur de Llandindrod (pour une nuit)


Centre ville de Llandindrod (Pays de Galles)


Petit contrôle électrique avant de quitter l'Angleterre


Bye bye England...


Prochain épisode, le porte-monnaie
Revenir en haut Aller en bas
le-père-hugues

avatar

Messages : 392
Date d'inscription : 31/01/2012
Age : 60
Localisation : saint sulpice tarn

MessageSujet: Re: TOURIST TROPHY 2017   Dim 2 Juil - 16:21

A peine arrivé de Sardaigne, me voila à l'ile de Man (Virtuellement)
Passionnant!
Revenir en haut Aller en bas
cobra81

avatar

Messages : 890
Date d'inscription : 31/01/2012
Localisation : Lautrec

MessageSujet: Re: TOURIST TROPHY 2017   Sam 1 Juil - 7:01

alien alien alien

j’ai chopé 6 feux rouges et le flat a besoin d’un petit réglage d’injection !

Nous t'observons.......!! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Oliv

avatar

Messages : 225
Date d'inscription : 04/02/2012
Age : 56
Localisation : Ste GEMME (81)

MessageSujet: Re: TOURIST TROPHY 2017   Ven 30 Juin - 14:30

Saison 1, épisode 6 :

La course

Le top avec cette manifestation, c’est que tu peux profiter de tous les bons plans touristiques de l’île et te régaler avec les courses alternativement. Faut pas chômer mais sur 11 jours, c’est jouable.
Etant à 800m du petit stand d’Hilleberry (200 places)  nous avons passé notre première soirée « essais » confortablement installés. Les emplacements aménagés, avec popo et casse-croûte, sont payants, avec un prix qui varie en fonction de l’évènement : de 5 à 70€ le siège, de la première journée d’essais à la grande finale « sénior TT ». J’avais réservé 2 places pour les essais du premier soir et 2 autres pour la première course des « Superbike » à Hilleberry et 2 places au « Grandstand » pour la dernière soirée d’essais. J’ai pris les billets à l’avance, par correspondance, car les sièges se faisaient déjà rares 1 mois avant la compétition.

Je ne vais pas vous donner tous les résultats, il y a des sites web pour ça, mais je vais vous résumer la situation…
Les images vues de-ci delà sur le net ne sont pas usurpées, c’est quand-même un truc de fou le TT ! J’ai encore plus de mal qu’avant à comprendre comment les pilotes arrivent à envoyer comme ça dans de telles conditions… Ils sont bien sur une route normale, comme une départementale Française moyenne, dans une campagne accidentée et jalonnée de patelins, avec des haies, des murs et des poteaux qui ornent les côtés, à même le goudron… 60 bornes et 206 virages, pas plus ! Les temps réalisés, en fonction de la catégorie, sont de l’ordre de 17 à 21 mn ! Soit des vitesses de ouf : Les électriques sont les plus « lentes » avec une moyenne de 176km/h, les < 600cc 187.5km/h, les side-cars 187.8km/h, les « Supersport » 201.6km/h, les « Superstock » 208.4km/h et enfin les « Superbike » 212.8km/h. Ce sont les meilleures moyennes cette année, un poil plus faibles que l’année dernière. Notre Estelle nationale a bouclé son meilleur tour à 174km/h ! Perso, j’ai mis 1h48mn, mais j’ai 3 excuses : j’ai respecté les vitesses dans les agglomérations, j’ai chopé 6 feux rouges et le flat a besoin d’un petit réglage d’injection !

Durant le séjour, nous avons choisi plusieurs points stratégiques pour se faire une réelle idée du spectacle : La ville, où les bolides frôlent les murs, très beau mais quand tu vois 100m d’action, tu es content. La campagne, souvent très impressionnant grâce à des pointes de vitesse folles dans un décor verdoyant, le « grandstand », ou le principal intérêt est  le fourmillement autour des stands et des pilotes et les départs, concernant la course, tu n’y vois pas grand-chose, et la montagne, avec ses magnifiques enfilades, top !

La météo a quelque peu perturbé les roulages : essais raccourcis, parfois déportés et il y a eu même 2 manches de course annulées.
Le paddock, au « grandstand » est superbe : Coin bouffe avec de nombreuses tables, les stands des pilotes très accessibles, on s’est régalé à échanger avec Estelle et le staff Leblond, évidemment des dizaines de commerces « moto », des expositions…

Le poumon et l'âme de la compétition : le "Grandstand"


Le coin bouffe au milieu des commerces ambulants


Accès aux paddocks : Le portique marque la frontière business/sport, au delà de cette ligne, l'alcool est interdit... c'est panneauté en grand


La cabane aux Leblond, sympa, familiale, rien à voir avec les châteaux des pros mais tellement accueillant !


Là, c'est le boxon entre les points contrôles et la grille de départ


Des solos en attente du départ des essais


Notre ami Sam prit en flagrant délit de test de CX !


Estelle en bout de ligne droite juste après le départ


Balade en ville... à près de 200


Idem, à deux, à plus de 100


L'emplacement d'Hilleberry, à côté de notre camping : un bon km de vue, un gros freinage, magnifique.


Quelques prises diverses...














La semaine prochaine, je vais vous parler de la moto, et enfin du coût de l'affaire...
Revenir en haut Aller en bas
cobra81

avatar

Messages : 890
Date d'inscription : 31/01/2012
Localisation : Lautrec

MessageSujet: Re: TOURIST TROPHY 2017   Jeu 29 Juin - 14:18

Revenir en haut Aller en bas
Oliv

avatar

Messages : 225
Date d'inscription : 04/02/2012
Age : 56
Localisation : Ste GEMME (81)

MessageSujet: Re: TOURIST TROPHY 2017   Mer 28 Juin - 14:12

Il ne pleut pas tout le temps, heureusement, sinon il n'y aurai plus de course ! Et la température, franchement, on s'y est fait assez rapidement, on en a plus bavé pour se réadapter à la chaleur en rentrant...
faut dire que l'été a frappé la France hâtivement, le coquin affraid

Saison 1, épisode 5 :

Tourisme

Douglas : La capitale, sur la côte est de l’ile est le port principal,  26000 habitants. Une avenue côtière de 2 km est bordée de belles bâtisses typiques, dont bon nombre d’hôtels étoilés. Il y a des tramways hippomobiles qui « balayent » constamment la promenade, ralliant la gare nord (train électrique qui dessert la cote nord-ouest) à la gare sud (train à vapeur qui dessert le sud), bien pratique quand tu laisses le panier au repos. Ce moyen de transport existe depuis 1870, je ne pense pas que les chevaux soient d’origine, mais j’émets des doutes concernant les conducteurs… Il y a un superbe musée qui est plutôt généraliste, avec un étage moto assez sympa. La rue commerçante, parallèle à la promenade, est truffée de boutiques  qui ont quasiment toutes un point commun : La moto : En écartant les magasins consacrés aux bécanes, on trouve un coiffeur avec des vieux posters TT qui ornent  les murs, une sandwicherie avec des morceaux de motos en guise de déco, un magasin d’antiquité avec une 900 CBR dans la vitrine… C’est à Douglas que se trouve le « Grandstand », lieu mythique du centre-ville d’où partent, ravitaillent et arrives les motos, où l’on trouve les paddocks et une ribambelle de commerces d’accessoires et équipements motos, diverses expositions et stands de bouffe. Un village au milieu de la ville : Imaginez toutes les structures du circuit d’Albi implantées place du Vigan au cœur de la citée, avec les Lices en guise de piste, quel spectacle ! Quand on pense qu’une collégiale de citadins du Séquestre a collé le circuit d’Albi au tribunal, à cause des nuisances sonores, dans l’espoir de le faire fermer… J’aimerai voir leur tête au TT, peut-être la dernière grande course ou il n’y a pas de restriction côté échappements !

Casteltown, dans le sud-est de l’ile, comme son nom l’indique, tout est construit autour d’un château, joli lieu fortifié qui abritait la très haute couche de la société Mannoise quand ça commençait à sentir le roussi sur l’ile dont c’était alors la capitale. Un petit musée, ou plutôt exposition d’anciennes bêtes de courses, se trouve dans une rue près du port. C’est un passionné qui partage ses motos, ainsi que celles de 3 de ses copains : Accueil super, une vingtaine de pièces rares, des accessoires et souvenirs d’anciens pilotes et gratuité de l’entrée. Les gens laissent une pièce à la sortie. Un peu plus bas dans la rue, Il y a aussi un petit Musée de la mer à voir.

Pointe sud: Port St Mary, Port Erin, l’ilet Calf of Man… Superbe, on a fait une boucle pédestre d’une dizaine de kilomètres qui vaut son pesant d’or ! C’est qu’on a pu voir la faune Mannoise, les phoques, les moutons bizarroïdes, les chats idem… Sur le ce même circuit, on peut visiter un ensemble de maisons entièrement retapée 18, 19ème (siècle, pas arrondissement). Nous avons fait le déplacement en train vapeur, véritables pièces de collection sur rail, dans des petits compartiments 6 places de toute beauté. Leur système ferroviaire du 19ème  n’est pas qu’un piège à touriste, des navettes incessantes circulent  de 10h à 18h de mars à novembre

Côte ouest : Peel, petite ville chargée d’histoire ou de magnifiques ruines  décorent le bord de mer. Très beau musée retraçant la vie sur l’ile depuis son origine, preuve irréfutable que la vie existait avant le TT. Un peu plus haut le long de la côte, il y a un joli petit musée de motos à la sortie de Kirk Mickaël. Encore plus haut, dans le village de Surby, il y a un gros musée de véhicules, garnis entre autre de 200 bécanes dont quelques pièces très rare. Incontournable !

Pointe nord : Partie peu peuplée, ventilée 300 jours par an, ses plages sauvages sont de toute beauté. Côté nord-est, on aperçoit les côtes Ecossaises. En cette période de courses, sur certaines plages, on ne peut pas s’approcher de la mer à cause des oiseaux qui pondent dans les galets. Des fils tendus marquent les zones protégées : On peut les suivre, les contourner, mais pas les franchir, seulement observer les va-et-vient des oiseaux qui donne la béquée à leur progéniture. J’étais bien resté dans ma zone pour photographier quand je me suis fait attaquer par un de ces bestiaux de 500 grammes, un piqué, un trou dans le crâne ! J’ai rangé mon appareil, j’ai fait demi-tour comme si rien n’était… En fait, ce sont les humains que les Mannois cherchent  à protéger avec leurs fils tendus !

La montagne : Une petite chaîne de petites montagnes traverse l’ile du nord-est au sud-ouest avec une dizaine de sommets entre 400 et 620m. Sur le Snaefel, point culminant, on peut voir la mer tout autour, c’est assez impressionnant. On y monte avec un vieux petit train électrique qui fait la navette avec la petite ville de Laxey au nord de Douglas.

Fortin dans la baie de Douglas:


Gare du sud à Douglas, d'où part le train à vapeur


Végétation : des Yuccas, preuve que l'hiver n'est pas froid...


Casteltown


Expo de belles machines à Casteltown


Pointe sud :






Peel, sur la côte ouest, et non côté face




Pointe nord de l'île




Laxey : Roue de 70m de diamètre qui servait à pomper l'eau dans les mines du coin.


Prochain épisode, la course...
Revenir en haut Aller en bas
gdsjean
Admin
avatar

Messages : 841
Date d'inscription : 29/01/2012
Age : 61
Localisation : Foret de Sivens

MessageSujet: Re: TOURIST TROPHY 2017   Mar 27 Juin - 18:06

Sympa de nous raconter tout ça, limite froid, la pluie constante, les routes pourries, le bordel pour embarquer, j'avais moi aussi embarquer a Dieppe pour aller a l'inter Anglais en 1994, voyage de 9h que je pensais profiter comme une belle croisiere , mon cul oui j'ai eté malade toute la nuit pendant la traverser.
Moi qui rêvais de l'Ile de Man je te remercie car du coup a lire tes récits je n'ai plus si envie que ça. pirat


Quand tu es mort c'est pour les autres que c'est durQuand tu es con c'est pareil ...
Revenir en haut Aller en bas
http://sidecar-occitanie.forumgratuit.org
seb31

avatar

Messages : 283
Date d'inscription : 08/04/2014
Age : 40
Localisation : Le Gers

MessageSujet: Re: TOURIST TROPHY 2017   Mar 27 Juin - 16:24

Pfffiou c'te déluge !! affraid
Faut être motivé et en avoir rêvé
Revenir en haut Aller en bas
cobra81

avatar

Messages : 890
Date d'inscription : 31/01/2012
Localisation : Lautrec

MessageSujet: Re: TOURIST TROPHY 2017   Mar 27 Juin - 15:41

alien

Ca y est nous venons de lire avec ma Comtesse la suite..... On adore..... Surtout qu'il faisait un temps à ne pas mettre "un Tauran dehors"....... lol!

Par contre je ne savais pas que les testicules grossissaient avant Carème...... lol!

C'est rigolo que tu sois tombé avec "les tais", nous avions vu Christelle avec Hugues et Serge au concert de Canned heat .........

Revenir en haut Aller en bas
Oliv

avatar

Messages : 225
Date d'inscription : 04/02/2012
Age : 56
Localisation : Ste GEMME (81)

MessageSujet: Re: TOURIST TROPHY 2017   Mar 27 Juin - 7:56

Saison 1, épisode 4

L’ile de Man

Lundi 29 mai, nous quittons le « guest house » de Liverpool vers 9h, tranquilles, pour être certain de ne pas rater  le ferry… sous une pluie fine et continue… Arrivés au port, le dernier rond-point avant l’accès aux quais est déjà bloqué par un tas de bécanes, peut-être déjà 200 bécanes venues de tous les coins de l’Angleterre, de Belgique, du Luxembourg, d’Allemagne… Certains sont arrivés dans la nuit, d’autres au petit matin. Après une heure d’attente immobile, la queue s’est prolongée d’une cinquantaine de mètres sur 4 files lorsqu’ils ont commencé à charger la faune ! Deuxième erreur stratégique, nous sommes venus en side-car ! Après le rond-point, la largeur de la route autorisait 3 motos, ou un side et une moto, une trentaine de bécanes nous ont doublé, jusqu’à ce que ma grenouille se mouille pour bloquer les gugus afin qu’ils nous laissent enfin avancer… En gros une heure de plus pour atteindre les cabines de contrôle, toujours sous la pluie ! Nous avons ensuite attendu que toutes les motos soient rentrées pour que, enfin, nous nous mettions à l’abri avec les quelques voitures à charger. Le dernier quart d’heure nous a réservé quelques bonnes pissées dont seuls les Anglais ont le secret… Il pleuvait à Tauran !

2h30 plus tard, après une traversée dans un beau bateau  bondé comme un testicule après Carême, nous arrivons enfin à Douglas où la pluie fine alterne avec des éclaircies reposantes, petite pause sur les bords de la magnifique baie et arrivée du soleil, comme par enchantement. La température est de 13°, apparemment normale pour la saison… Pas grave, il fait beau…Les façades des immeubles sont superbes, il y a des motos partout, les gens sourient, un immense chapiteau/bar fini de s’installer près de la plage à côté d’un tas de truc forains qui font vomir… Ne sommes-nous pas proche du paradis ?

Fin d’après-midi, juste avant la fermeture des routes, nous rejoignons le camping où j’ai réservé 11 nuits. J’ai volontairement choisi un vrai camping, donc nécessité de s’y prendre un an à l’avance ! C’est quand-même plus confortable avec sanitaires en dur et site adapté. Il y a une vingtaine de campings provisoires qui se créent pour le TT, mais c’est souvent dans un confort moindre : Nous avons retrouvé des copains  qui avait planté la guitoune entre un chapiteau buvette/concert et les toilettes provisoires, sur un terrain plat où s’entassaient quelques centaines de tentes plantées en rang d’oignon… c’était le Nirvana chez nous ! Nous campions à 5 km de Douglas, à 800m de la route/circuit, emplacement TOP. Seul point négatif, c’était un camping à la ferme, donc avec coqs, ce fameux gallinacé qui donne de la voix au lever du jour et fait chier la bassecour jusqu’à la nuit ! Je n’avais pas percuté qu’il fait nuit de 23h à 3h30 à cette saison sur l’île… L’accueil y est génial, 2 vieux fermiers aidés de leurs enfants pour l’occasion, qui vivent à peu près dans les mêmes conditions qu’à l’époque des trains de l’ile ! Seul point moderne de la baraque : la NORTON MANX qui pissait l’huile dans la petite terrasse vitrée sur le côté de la bicoque…

Info météo : La nature est verte, très verte, sauf les reliefs pelés : taux d’humidité moyen 95%, il pleut un petit peu toutes les 24h, quand il fait sec ! Et quand il pleut pour de vrai, tu en a pour 12 heures… nous avons eu tout de même du soleil quasiment tous les jours. Côté températures, il faut 72 heures pour s’adapter : le plus froid sur les 12 jours a été 9°, le plus chaud 15°, parfois, sur 24h, l’amplitude thermique est inférieure à 2° ! L’herbe du camping était à peu près tout le temps humide, je soupçonne les autochtones de la laisser haute pour élever des poissons !

Info routes : La route dédiée à la course est d’assez bonne qualité, mis à part quelques bosses, trous et rainurages dont certaines vidéos sur le net prouvent l’existence.  Quelques tronçons ralliant les gros patelins sont acceptables, à condition de se la jouer peinard (étroites, bordées de haies et quelques jolis dénivelés). Les petites routes de campagne, plutôt les chemins goudronnés, sur lesquels il est  souvent à la limite du raisonnable de les emprunter avec un panier : Si tu n’as pas peur de coller le cylindre dans l’herbe, tu peux caresser l’espoir de croiser une bécane à condition qu’elle n’ait pas de sacoches ! Tout ça évidemment sur un goudron qui n’en a que l’apparence.

Info pognon : Je vous détaillerai les coûts à la  fin de la saison 1… par contre, c’est bon de savoir qu’ils ont leur propre monnaie, étalonnée sur la livre Anglaise, mais estampillée « Ile de Man ». On peut payer en argent Anglais, mais on ne peut pas dépenser leur monnaie hors de l’île. Ils ont de belles pièces frappées de spécialités maison, animales ou bâtiments et même certaines avec des motos, assez rares, j’en ai vu 2 et ramené une seule ! L’essence est sensiblement plus chère que chez nous (1.5€ le SP), la bouffe et le camping kif kif… Les transports (train-bus) font mal au porte-monnaie, si on choisit ce mode de déplacement régulièrement, il faut prendre des forfaits qui sont très avantageux. Les musées et châteaux sont assez chers, mais un système magique existe pendant le TT : Tu achètes le pin’s du TT 2017 10€ (en vente partout) et tu as accès gratuitement à 7 visites de sites importants ! Distributeurs : Chaque fois que l’on tire de l’argent, la banque prélève 3.5€ et un petit pourcentage, mieux vaut éviter de prendre les précieux papiers un à un. Pas de souci pour échanger les livres Mannoise en fin de séjour, la gérante du camping a la caisse pleine de livres Anglaises et propose le deal sympathiquement.

Info bouffe : Là, on peut passer à autre chose… ce n’est pas vraiment leur souci principal… A part le « Fish and chips » que tu trouves partout, il n’y a pas grand-chose d’alléchant, c’est la croix et la bannière pour dégoter des fruits et des légumes. Côté liquide par contre, ils ont un panel de bières à faire pâlir maître Kanter ! Bon, je n’aime pas la bière… heureusement, on avait pris 3 bouteilles de pif et 1 de jaune ! Pour la petite histoire, on a trouvé du pastis à Douglas : 30£ le litre (34€) ! Leurs rayons whisky ne sont pas mal non plus. Ils ont tout de même des petits déjeuners qui tiennent au bide : le fameux bacon and eggs / saucisses et pain mou. Ils le servent de 7 à 11h, et tu tiens jusqu’à peu près 8h avant de t’évanouir !

Liverpool avant l'embarquement, grosse condensation extérieure !


Devinette : Pourquoi ont-il refuser de charger cette outil ?


Façades sur la promenade de Douglas


Baie de Douglas à marée basse


Arrivée au camping


Entrée du camping, très vert et humide... comme sous les tropiques, mais avec 20° de moins !


Accueil : Jolie petite ferme Mannoise


HLM implanté, passons aux choses sérieuses !


Emplacement TOP


Truc qui fait vomir 1 : Avec Christel des Taïs...


Truc qui fait vomir 2 : Michaël DUNLOP simulator



Suite au prochaine épisode : Tourisme su l'île"
Revenir en haut Aller en bas
seb31

avatar

Messages : 283
Date d'inscription : 08/04/2014
Age : 40
Localisation : Le Gers

MessageSujet: Re: TOURIST TROPHY 2017   Lun 26 Juin - 17:19

T'as bien fait de poster Didier j'avais pas la suite Exclamation
Chouette récit Olivier.
Dieppe est super sympa et en Septembre tu as le festival des cerfs volant : http://www.dieppe-cerf-volant.org/accueil.html c'est magnifique à voir car il y a des trucs improbable qui volent
Le coup de l'hôtel je connais dans le Vercors en 2001, fini par dormir la voiture entre des haies d'arbres, et une autre fois en Suisse ou ça s'est fini par dormir sur une aire de repos avec juste une bache bleue en guise de tapis de sol/protection en 2008 car les hôtels étaient.......trop cher  afro

Fais peter la suite lol!
Revenir en haut Aller en bas
Oliv

avatar

Messages : 225
Date d'inscription : 04/02/2012
Age : 56
Localisation : Ste GEMME (81)

MessageSujet: Re: TOURIST TROPHY 2017   Lun 26 Juin - 16:59

Merci cobra, mais je ne fais pas ça pour la reconnaissance ! juste le partage, des fois que ça branche quelqu'un d'y participer...
Demain matin j'en remets une couche!!!!
Revenir en haut Aller en bas
cobra81

avatar

Messages : 890
Date d'inscription : 31/01/2012
Localisation : Lautrec

MessageSujet: Re: TOURIST TROPHY 2017   Lun 26 Juin - 16:47

coucou

Je prend enfin le temps de lire ton article qui est absolument génial.....

Franchement

J'espère que beaucoup de nos copains vont te répondre pour te féliciter tout simplement...!!!

Revenir en haut Aller en bas
Oliv

avatar

Messages : 225
Date d'inscription : 04/02/2012
Age : 56
Localisation : Ste GEMME (81)

MessageSujet: Re: TOURIST TROPHY 2017   Ven 23 Juin - 14:21

Saison 1, épisode 3

The voyage aller (ça y est, je suis partiellement bilingue)

Nous avons décidé de se la jouer alien, touristiquement parlant :
Après le coup de stress de la carte électronique, j’ai récupéré la BM le mercredi après-midi, nous avons chargé la mule, et avons décollé vers les 8h12 le jeudi 25 mai pour une étape jusqu’au MANS ou un petit hôtel des campagnes environnantes nous a ouvert ses draps… journée sans problème, beau temps, todobabéné. Je vous causerai de la moto dans l’épisode 328, elle m’a encore foutu un coup de grisou…
Vendredi, route vers Dieppe pour la deuxième étape, car nous y prendrons le Ferry pour l’Angleterre le samedi matin. Nous avons passé l’après-midi à flâner dans le vieux Dieppe, super sympa ! D’autant plus qu’il faisait un temps estival exceptionnel, la plage était bondée… Samedi 27 : 1000 bornes dans l’escarcelle et nous voilà prêts à embarquer dans le Ferry, sous un orage d’août bienvenu pour tester l’étanchéité des sacs poubelle qui protègent la guitoune, fauteuils et table sur la selle passager. Coup de bol à la préparation, nous n’avons pas trouvé de sac assez grand pour emballer la commode… Nous n’étions que 2 bécanes à embarquer : Le circuit traditionnel pour la GB passe par Calais ! Traversée de 4h sous un ciel gris british… mais presque pas de pluie. Le ferry était rempli à moitié, confort top, motard sympa (heureusement, il n’y en avait qu’un !).
Arrivée à Newhaven, première route à sens unique, ça tombe bien. C’est maintenant que ça se gâte : On m’avait prévenu que les voitures roulaient à gauche, on m’avait dit d’y faire très attention, mais, Ô surprise, même les camions et les motos le font ! Quand j’ai compris, 140 km plus loin, tout c’est miraculeusement arrangé, j’ai triché, j’ai fait comme eux, et je n’ai plus eu à esquiver constamment ces fous du volant qui font n’importe quoi en klaxonnant à tue-tête ! (Ma grenouille, dans le panier, faisait beaucoup moins de bruit aussi). Blague à part, je m’y suis fait très rapidement, en conduite concentrée constante c’est vrai, mais je m’y suis fait. Un allié très précieux m’a épaulé efficacement, c’est mon GPS : Il donne toutes les voies à suivre, les sorties qui vont bien, et affiche les vitesses et limitations en miles ! Afin d’éviter Londres et sa banlieue énorme, nous avons choisi de suivre la côte vers l’ouest et remonter sur Southampton ou j’avais réservé un « guest house », un truc ou tu as un chiotte, une cuisine et une salle de bain pour 15 chambres au prix d’un hôtel 2 étoiles Français ! Newhaven – Southampton, 150 bornes, 3 heures ! Comment dire… chiant ? Non, plutôt encombré ! Je suis arrivé à peu près aussi vanné qu’avec 700 bornes en France ! La raison, c’est que l’Angleterre est 4 fois plus petite que la France, et il y a autant de véhicules ! Arrivés à bon port, le N° de réservation et le code de la porte en poche, à 18h comme prévu, surprise de taille : COMPLET ! Réservation zappée, heureusement que les échanges étaient cordiaux, mais il leur a fallu 2 heures pour nous proposer une piaule à 270£ (300€) en plein centre ! Nous avons repris la route direction nord, en s’arrêtant à peu près à chaque hôtel pour essayer de trouver un dodo au chaud à un prix respectant notre bourse. Ils sont loin d’être achalandés comme nous, en France, à chaque approche de ville, il y a un choix superbe à chaque sortie d’autoroute… On a trouvé à 22h, à 70£ la nuit, 80 bornes plus haut… Heureusement très sympa et confortable !
Prochaine étape : Liverpool, 400 km plus haut ou j’avais trouvé un « guest house » typique, en espérant un accueil réussi.
Dimanche 28 : Etant donné la galère sur leur routes principales, il n’y a pas de vraies autoroutes en Angleterre, nous décidâmes, après un vote à l’unanimité, de bifurquer plein ouest et remonter le long du Pays de Galles. Première erreur stratégique ! Le réseau routier principal n’est pas de bonne qualité, à part certains tronçons fraîchement retapés, avec des raccords partout, et des sur goudronnages et bouches d’égouts tout le long des voies, avec le panier à droite, tu en prends plein le guidon quasi constamment ! Eh bien, c’est du billard à côté du réseau secondaire !!! Les routes sont très étroites, avec le panier, quand tu croises un camion, il faut que ta poignée d’embrayage frotte ces put… de haies sinon ça ne passe pas ! Cabossées + viroleuses = CAUCHEMAR en side… Au bout de 40 bornes et une heure de stress, nous nous sommes arrêtés dans un patelin pour un nouveau vote. Après quelques échanges avec les autochtones, nous avons appris qu’il ne restait qu’une dizaine de route de m… avant un axe plus confortable qui ralliait le nord. Tout ceci s’avérant juste, la suite fut beaucoup plus confortable, pas top mais roulante. Arrivés essorés  à Liverpool vers 16h, nous sommes allés directement à l’hôtel des fois que l’histoire se répète ! Ouf, tout est dans le tuyau ! Superbe baraque Anglaise, style 1800 retapée en 1900, petit parking privé, quartier calme, pas de pluie, piaule vieillotte mais très confortable, le pied ! On emménage le dodo et on part repérer le quai d’embarquement parce que la difficulté des accès a perturbé de nombreux motards lors des éditions précédentes. Tout est Ok, balade dans la ville, casse-croûte à l’hôtel et repos jusqu’au lendemain ou nous devons être au ferry pour Douglas à 9h30 pour départ à 11h45.

Vue de la chambre de l'hôtel à Dieppe


Imposante structure religieuse qui prouve que des chrétiens ont vécu ici :


Une bonne pissée Normande, en guise d'au revoir


See you soon...


Inspection des lieux par un service spécialisé avant prise des quartiers sur la poupe


Demeure typique "Liverpooloise'


Joli "Guest House" pour notre dernier dodo en Angleterre


Suite au prochain épisode...
Revenir en haut Aller en bas
riderbilly

avatar

Messages : 236
Date d'inscription : 31/01/2012
Age : 56
Localisation : Montaigut sur save

MessageSujet: Re: TOURIST TROPHY 2017   Jeu 22 Juin - 10:40

Merci Olive , non di diou que ça donne envie


Revenir en haut Aller en bas
Oliv

avatar

Messages : 225
Date d'inscription : 04/02/2012
Age : 56
Localisation : Ste GEMME (81)

MessageSujet: Re: TOURIST TROPHY 2017   Jeu 22 Juin - 7:54

Saison 1, épisode 2 : Présentation du sujet

L’ile de Man est un territoire formé d’une île principale et de quelques îlots, qui n'appartient ni au Royaume-Uni ni à l’Union européenne mais relève directement de la propriété du souverain britannique. Elle est située en mer d’Irlande, entre l’Ecosse, le nord de l’Angleterre et l’Irlande.
L’ile  fait à peine 600 km²,  53 km de long sur 22 maxi de large, et compte un peu moins de 90000 habitants.
Les  espaces naturels et les banques sont étonnamment représentés en grande quantité sur l’île…
Les Mannois sont alien, écolos, patients, et ont quelques particularités intrinsèques :
Quand ils ne parlent pas l’Anglais, ils causent un charabia Celtique d’autrefois totalement incompréhensible,
Ils se déplacent dans des trains du 19ème siècle,
ils ont des chats qui n’ont pas de queue, des phoques de 300 kg et des moutons à 4 ou 6 cornes,
ils vénèrent un emblème bizarroïde : la triquètre,
ils aiment bien les Français, surtout s’ils sont motards, et encore plus les sidecaristes !
Ce sont les Mannois qui décident tout ce qui tourne autour du TT, ils adorent la moto !
Bref, un petit peuple à part et fort accueillant

Le TT :
Voilà une course de moto d’un autre temps… concept parfaitement adapté au début du 20ème siècle, on comprend en voyant le spectacle que ce genre de compétition ai disparu sur le reste de la planète !  Les bécanes se défient ici depuis 1907, à 50 km/h de moyenne et  85 en pointe à l’époque, on est passé à 210 km/h de moyenne avec des pointes à 330 aujourd’hui ! Il faut un gros ¼ d’heure aux meilleurs pour boucler les 60 bornes viroleuses… (264 virages) Le TT faisait partie du championnat du monde jusqu’en 1976.
Il y a 2 semaines de spectacle : la première consacrée aux essais, la route étant fermée tous les soirs de 18 à 21h. La seconde est réservée à la course, la route est fermée 1 jour sur 2 de 9h à 17h. Les intempéries pouvant modifier les plannings en dernière minute. Il est possible de se déplacer à l’intérieur ou à l’extérieur du circuit pendant les fermetures, mais jamais de traversée de piste. Le nombre de touristes est limité à 40000 personnes à cause des infrastructures d’accueil, d’où la complexité de se rendre au TT !
Au programme, il y a le « TT Electric » sur 1 tour, les « Lightweigt » (< 650cc) et les side-cars sur 3 tours, les Supersport et superstock sur 4 tours et enfin les Superbike et Senior TT sur 6 tours. Les side-cars sont les seuls (avec les elec !) à ne pas avoir le droit de ravitailler, donc big réservoir de 45l à embarquer ! Ce sont des F2 (<600cc), circuit trop dangereux pour les F1.
En voyant cette course fabuleuse,  on comprend l’engouement des pilotes et des passionnés pour participer ou suivre cet évènement, revers de la médaille, il y a parfois de gros dégâts humain…  une vingtaine d’accidents cette année, dont 3 mortels… en espérant que le bilan ne s’alourdisse pas avec les cartons hors course !  Il faut dire que la partie « montagne » du circuit est en sens unique et la vitesse n’y est pas limitée durant toute la compétition… pour tous ! Certains mecs te doublent si vite que tu prends plus de vent dans le dos que dans la tronche tout en roulant !

L'ile avec le circuit :


Une idée de ce que l'on peut entendre là-bas affraid
artyn. Ren Jee feoiltaghey resoon as cooinsheanse orroo as by chair daue ymmyrkey ry cheilley myr braaraghyn.
Ce qui veut dire :
Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité. Je voulais remplacer "êtres humains" par "motards", mais j'ai pas trouvé la traduction lol!

Chat Mannois : les mêmes que chez nous, avec empattement réduit et garde au sol améliorée


Fameux "tripattes", bestiau qui serai descendu de la montagne pour faire fuir les Vikings il y a quelques années... ou un truc comme ça.


Gros matous aquatiques bien protégés sur l'ile :


Nous avons vu 2 mâles se disputer un apéro, et bien là, tu regardes et tu n'interviens pas !


Train Grave Vétuste, mais ô combien bucolique !


J'amasse des notes quand j'ai 5 mn, avec mes scénaristes, et quand un épisode est bouclé, je balance !
Revenir en haut Aller en bas
le-père-hugues

avatar

Messages : 392
Date d'inscription : 31/01/2012
Age : 60
Localisation : saint sulpice tarn

MessageSujet: Re: TOURIST TROPHY 2017   Mer 21 Juin - 5:35

Super!
Vivement la suite
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: TOURIST TROPHY 2017   

Revenir en haut Aller en bas
 
TOURIST TROPHY 2017
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les réservations pour le Tourist Trophy 2017 sont ouvertes !
» THE TOURIST TROPHY
» UN BLOG SUR LE TOURIST TROPHY
» La Bañeza : plus fort que le Tourist Trophy ?
» Un site sympa sur le Tourist Trophy

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Amicale Sidecariste Région Occitanie :: Balades, concentres, sorties diverses...-
Sauter vers: